Free web analytics, website statistics Statistics

Programmation Festival de la gibelotte de Sorel-Tracy Activités au Festival de la gibelotte de Sorel-Tracy Information sur le Festival de la gibelotte de Sorel-Tracy Recette de la gibelotte de Sorel-Tracy La boutique du Festival de la gibelotte de Sorel-Tracy
Festival de la gibelotte de Sorel-Tracy

Le Festival de la gibelotte

Bookmark and Share
   

Histoire du Festival de la gibelotte

Initialement, la recette de base de la gibelotte se composait de lard salé, de pommes de terre, de sel, de poivre, et non pas de poisson mais de sauvagine (une espèce de canard). Mais les choses devaient changer près de dix ans plus tard. En effet, une nouvelle loi interdisant la consommation de la sauvagine allait apporter des transformations à la préparation de la gibelotte. Celle-ci est donc devenue une sorte de soupe aux légumes: un mélange de pommes de terre, de maïs, de tomates, de carottes, d'oignons, etc. Puis, selon la tradition des Beauchemin, après avoir fait bouillir la barbotte dans l'eau salée, on verse la gibelotte dessus, le tout dans une grande assiette creuse. Pour agrémenter le mets, on peut servir des filets de perchaude rôtis, à part, dans une assiette. Il existe, dit-on, des nuances dans la préparation de la gibelotte selon que l'on soit du nord ou du sud de la région. Par exemple, le poisson peut être cuit au-dessus de la soupe aux légumes, ce qui lui donne une meilleure consistance. Mais, malgré ces subtiles nuances, ce plat continue de faire le délice des connaisseurs et de susciter la curiosité des étrangers.

- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -

2014 - Le Festival a remporté les grands honneurs aux Grands Prix du tourisme québécois en obtenant le LAURÉAT ARGENT dans la catégorie festivals et événements touristiques avec un budget d'exploitation de plus de 1 M $. Ce prix, l'un des plus prestigieux de la soirée, est également la plus importante reconnaissance obtenue par le Festival de la gibelotte depuis sa création il y a maintenant 37 ans!

Jamais deux sans trois! dit le proverbe. Ce Grand Prix vient couronner un printemps particulièrement faste en reconnaissances puisque le président du Festival, Denis Gagné, a remporté le prix de l'Intervenant économique de l'année lors du 29e Gala du mérite économique. Et finalement, le Festival a obtenu le titre de Lauréat régional dans la catégorie festivals et événements touristiques avec un budget d'exploitation de plus de 1 M $ lors du Gala des Grands Prix du tourisme québécois de la Montérégie. C'est donc formidablement motivé par toutes ces reconnaissances que l'équipe a poursuivi son élan pour offrir une 37e édition tout aussi éblouissante que la précédente!

- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -

2013 : Le Festival de la gibelotte reprend sa place parmi les grands festivals d'été au Québec avec cette mémorable 36e édition. La programmation musicale exceptionnelle, plusieurs nouveautés très appréciées dont les Week-ends des Chefs et Le Bar à vins, l'animation et l'habillage de rues, et une couverture médiatique nationale ont attiré des foules records, soit un achalandage de 56% plus élevé qu'en 2010, du jamais vu !
- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -

2012 : 35e édition et ces nouveautés : la terrasse à la gibelotte offre une section avec le service aux tables et « Les arts de la rue » voit le jour avec mur de graffitis et « street park ». Une scène est installée sur l'allée piétonnière et la scène flottante est repositionnée sur le quai Richelieu. À la place du marché, les NightLife sont de retour, et s'ajoutent les 5@7 Azimut, un événement mode et une soirée courts métrage.
- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -

2011 : La gibelotte au goût du monde, voilà le thème de la 34e édition. Renouveau complet : Une scène flottante sur la rivière Richelieu fait son apparition et une plage urbaine est aménagée sur les quais Richelieu. Le carré Royal se voit libéré de ses clôtures et le marché Richelieu devient une nouvelle terrasse où une gibelotte réinventée sera servie par le traiteur Agnus Dei.
- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -

2010 : Pour la 33e édition, le retour de la scène principale au carré Royal et de nouvelles heures d'ouverture soit 13h les week-ends et 15h du lundi au jeudi.

Nouveauté : Un passeport photo remplace la carte d'accès afin de faciliter les entrées et les sorties du site. En collaboration avec la SDC du Vieux-Sorel, le quadrilatère du centre-ville bouillonne d'activités telles que spectacles sur scènes de rues, Qui fait la meilleure gibelotte? Et un concours du plus haut OLLIE.
- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -

Pour la 32e édition en 2009, c'est le Carré Royal qui retient l'attention. Clôturé pour la première fois, l'accès est payant. De l'animation de 13 h à 23 h avec entre autres une journée country, de la danse en ligne et des spectacles en soirée.

Nouveauté : En collaboration avec Tourisme Bas-Richelieu, un coin touristique est aménagé et une navette transporte les festivaliers vers la Croisière des îles et la Maison du marais. De plus, des départs en bateaux motorisés et en canots rabaskas sont offerts du bassin Lanctôt au centre-ville. Des amuseurs publics font rire les festivaliers en plus d'un conteur qui fait connaître l'histoire de la gibelotte des îles avec une exposition en images montrant ses débuts.
- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -

Pour la 31e édition en 2008, c'est l'animation des scènes du quadrilatère du centre-ville qui retient l'attention, soit les rues du Roi – Augusta – du Prince et George. L'organisation prend en charge les trois scènes de rues sur les coins les plus achalandés.

Nouveauté! On prend un verre à la santé du festival ! Par l'achat d'une consommation dans les kiosques de rues les festivaliers participent directement à l'essor de l'événement.

Étant donné une baisse dans la prévente des cartes d'accès, l'animation débute à 16 h à la Place de l'enfance. La scène Metro est déplacée à la Place Charles-De Montmagny qui accueille déjà la scène Loto-Québec. Un seul endroit payant.
- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -

2007, 30e édition! À la demande générale, c'est le retour au centre-ville de Sorel-Tracy. Plus de 10 000 cartes d'accès sont vendues en prévente. Un succès incomparable, et l'accès au centre-ville est gratuit mais la carte d'accès est obligatoire pour la scène Metro et la scène Loto-Québec.

La nouveauté qui souligne cette édition est l'association avec le Festival nautique du Lac Saint-Pierre qui présente un tournoi de pêche, une parade de bateaux et le rallye POKER RUN. Quelle Alliance!

Le clin d'œil à l'histoire jette un regard du coté maritime, ce troisième volet nous présente comment les chantiers de construction navale ont transformé le visage de Sorel et ses environs.
- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -

Pour la 29e édition en 2006, le festival est heureux de recevoir une délégation de la Communauté d'agglomération du Choletais, région jumelée à la MRC du Bas-Richelieu et pour l'occasion, le Bistro SAQ prenait la forme d'un bistro français. Le fort Richelieu s'est agrandi et a présenté en images la Seigneurie de Saurel de 1713 à 1889 ainsi que le récit de contes et légendes relaté par des comédiens de la région. Les amuseurs publics ont fait rigoler le public et la Place de l'enfance s'est terminée une heure plus tard. À la demande générale, le bar sportif a pris de l'ampleur et est devenu le pub Molson Dry.

- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -
Pour la 28e édition en 2005, l'organisation présente sa nouvelle orientation, l''historique de Sorel. Le thème SAUREL DE 1642 À … nous présente en images, notre ville de sa naissance à nos jours. Des comédiens locaux personnifient nos pionniers, tels que Pierre de Saurel, Charles Huault de Montmagny, Catherine LeGardeur et plusieurs autres qui ont bâti notre région dans le décor du fort Richelieu. Autre nouveauté, la place de l'enfance augmente sa superficie et se dote d'un chapiteau spécialement pour les enfants. Un BAR SPORTIF attend les 18 à 35 ans pour des soirées enlevantes.

- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -
Coup de théâtre en 2004; le Festival déménage! Après 26 années au centre-ville, la 27ev programmation a lieu à l'arrière du Colisée Cardin. Le comité organisateur avait préparé une édition haute en couleurs avec plusieurs nouveautés! Un village médiéval, une Place de l'enfance repensée, deux fois plus de spectacles avec une variété d'artistes jamais vue dans le cadre du Festival de la gibelotte.

- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -
En 2003, la Terrasse à la gibelotte déménage sur la rue George et offre 500 places, des musiques du monde ouvrent nos horizons internationaux, la Place de l'enfance devient un immense terrain de jeux, le Bistro double en volume et la scène de Blues s'agrandit.

- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -
En 2002, le Festival est fier de raconter son histoire et la poursuivra sur plusieurs années. Nouveautés! Cinq scènes différentes font vibrer tous les amateurs de musique durant neuf jours de festivités. À la Place Charles-De Montmagny, nous retrouvons la scène principale, la scène MOLSON DRY et, pour compléter le décor, on ajoute la scène MÉTRO pour les amateurs de blues.

Le carré Royal se voit comblé de trois scènes distinctes chacune recouverte d'un chapiteau soit; la Place CAISSE POPULAIRE PIERRE-DE SAURE recouvrant le centre du carré Royal, la Place SAQ, double arabesque située sur la rue Charlotte et le Bistro SAQ avec une terrasse de 80 places, en plein cœur des activités.

Encore du nouveau ! En l'honneur de son 25e anniversaire, le Festival de la gibelotte offre sa propre cuvée de vin et propose son exposition historique. Située dans le carré Royal, sous un grand chapiteau hexagonal, cette exposition, relatant les 25 ans du Festival, est ouverte tous les jours.

- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -
Le budget annuel est passé de 24 000$ en 1979 à 700 000$ actuellement. Dans l'économie locale et provinciale, le Festival a retourné près de 5 millions de dollars (5 000 000) uniquement par son budget d'opération. C'est plus de 2 millions cinq cent mille (2 500 000) visiteurs qui l'ont fréquenté depuis le tout début.

Sa réussite après 25 ans, c'est un comité qualifié et compétent, des bénévoles venant de différents organismes se joignant à l'équipe et la participation de la population, année après année.

- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -
En 1999, la Place Charles-De Montmagny devient un immense lieu de spectacles parce qu'on y aménage la scène principale. La mise en lumière des silos des élévateurs à grains donne un aspect de toile de fond où plus de 40 000 watts d'éclairage brillent et offrent aux visiteurs un décor unique. Avec ce déplacement, plus de 16 000 personnes accèdent aux spectacles majeurs.

Cette même année, le développement de la scène secondaire au centre du carré Royal donne une place de choix aux artistes et musiciens locaux où des milliers de fanatiques se rassemblent pour écouter un choix musical exceptionnel. En plus, un record d'assistance de 200 000 visiteurs, cette année-là, a ouvert des perspectives inattendues.

Plusieurs activités sportives sont organisées par des bénévoles et organismes. La randonnée cycliste, les courses à pied pour enfants et depuis 25 ans, le tournoi de pétanque et la course du 5 km.

L'animation pour enfants tous les jours, le village des artisans et la vente-trottoir, sans oublier notre Terrasse champêtre s'ajoutent à notre explosion d'activités depuis un quart de siècle.

- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -
En 1993, on déplace la scène du carré Royal sur le terrain de la Maison du Québec afin de maximiser l'espace pour les spectateurs. La place du Marché déménage au centre du carré Royal et devient la Terrasse Cabaret pour les amateurs de blues et de jazz. En après-midi, on mise sur les activités des journées du Bel âge et des spectacles pour enfants sur la scène secondaire au centre du carré Royal.

- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -
En 1992, au 15e anniversaire, les organisateurs décident de fixer un prix à l'entrée: un macaron au coût
de 5,00 $ pour accéder aux activités. Un succès phénoménal, plus de 13 000 macarons vendus
démontrant ainsi que les gens de la région tiennent à leur fête.

- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -
La gratuité des spectacles depuis tant d'années et le climat économique qui s'assombrit mirent la survie du Festival en doute. C'est alors qu'en 1988, l'organisation demande une première contribution volontaire au public qui s'avère vaine.

- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -
Au 10e anniversaire en 1987, devant la popularité grandissante des spectacles, le comité organisateur décide de faire bâtir une scène. Avec l'aide d'une subvention du gouvernement au montant de 30 000 $, ce sont deux entreprises locales soit Tremson et Auvents Simard qui participèrent à la construction.

Cette même année, un nouveau concept est développé. Les mordus de jazz se rendent à la Place du Marché où une scène et une terrasse sont érigées.

- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -
En 1983, déjà plus de 50 000 festivaliers visitent l'événement.

- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -
De 1978 à 1980, le festival est itinérant, se déplaçant de Sorel à Saint-Ours. Ce n'est qu'en 1981 que les activités se centralisent au carré Royal où les spectacles sous un chapiteau sont un succès.

- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -
Le Festival de la gibelotte est un organisme à but non lucratif qui a reçu son accréditation le 12 décembre 1977. Il prit son envol à l'été 1978 avec Michel Lessard, président de l'Association des marchands du centre-ville de Sorel. Ils instaurèrent un festival mettant en évidence le mets exclusif de notre patrimoine, la fameuse gibelotte.

ACCUEIL
LE FESTIVAL      
VISITEZ SOREL-TRACY
PARTENAIRES
MÉDIAS
EMPLOIS & BÉNÉVOLES
CONTACTS
Info Festival de la gibelotte de Sorel-Tracy
Québec Vacances Facebbok Festival de la gibelotte de Sorel-Tracy Twitter Gibelotte Youtube Gibelotte